Méthanisation

La méthanisation est un phénomène naturel qui a été reproduit dans des conditions industrielles.
En raison de l'action d'une variété de micro-organismes, il s'agit d'un processus biologique naturel qui dégrade la matière organique animale ou végétale en l'absence d'oxygène (anaérobie). Le principe de la méthanisation repose sur la fermentation de déchets organiques.
 

Les étapes de la Méthanisation

1. « Alimentation » : La gestion des substrats entrants

Pour fonctionner, une unité de méthanisation doit être alimentée par différents types de déchets et ce tout au long de l'année.Ces déchets peuvent provenir de différents secteurs tels que :
  • Les activités agricoles : fumiers, résidus de cultures, effluents d’élevage…
  • Les collectivités : déchets de cantine, déchets verts, boues des stations d’épuration…
  • Certaines industries : déchets d’usines agroalimentaires, déchets de diverses matières organiques…
  • Les déchets ménagers.

2. Méthanisation

Une fois triés et collectés, les déchets sont acheminés vers l'unité de méthanisation, et les matières organiques sont introduites dans le digesteur. Cet espace clos, privé d'oxygène, chauffe (37°C - favorisant la croissance de bactéries) et brasse pendant plusieurs jours les déchets, afin de les transformer en deux produits :
  • Le biogaz : énergie renouvelable principalement composée de méthane (CH₄), de dioxyde de carbone (CO₂), d’eau et de traces d’autres gaz. Il peut
    être injecté dans les réseaux ou permettre de produire de l’électricité, de la chaleur ou du carburant pour véhicules motorisés (BioGNV). En France,
    depuis l'arrêté du 9 septembre 1997, la récupération du biogaz des décharges doit être valorisé.
  • Le digestat : une des substances issues du processus de méthanisation est appelée digestat. Il est utilisé comme engrais organique de qualité
    agronomique reconnue, ce qui peut réduire de moitié la consommation d'engrais chimique d’une exploitation agricole.

3. Valorisation du biogaz

  • Unité de Combustion : Cogénération d’électricité ou de chaleur
  • Épuration
Le biogaz doit être épuré avant injection dans le réseau de distribution de gaz naturel. En effet, il doit répondre à des spécifications techniques et à des exigences réglementaires précises. A la fin de ce cycle, le biogaz devient du biométhane, un gaz renouvelable également appelé gaz vert qui peut être injecté dans le réseau de distribution de gaz naturel ou utilisé comme carburant pour les véhicules fonctionnant au GNV (gaz naturel véhicule).